Les coûts et les revenus - Affaires

Les coûts et les revenus

Informations sur les coûts et les revenus de la technologie Groasis
Le site Web de Groasis contient plusieurs documents au sujet des investissements concernant la plantation d'arbres. Le document ''Télécharger le Modèle de calcul des investissements pour un projet de Waterboxx® plant cocoon réutilisable 10 fois'' est un modèle qui peut être utilisé pour calculer l'investissement requis pour un projet qui utilise les Waterboxx® plant cocoons. Le document ''Télécharger le document Excel avec une comparaison des coûts entre le Technologie Groasis et la technologie d'irrigation goutte à goutte''vous aide à comparer l'investissement dans la technologie Groasis par rapport à l'investissement dans l'irrigation par égouttement.

Ce document décrit d'autres aspects financiers importants qui influencent le retour économique de votre projet :

  1. Les coûts que vous dépensez
  2. Les revenus que vous manquez

Concepts mélangés d'investissement et de coût

Nous commençons avec le prix de revient de la Technologie Groasis. Dans ce paragraphe nous nous concentrons sur les différences entre le concept d'investissement et le concept des coûts.

Supposons que vous achetez une voiture pour 1000 euros. C'est votre investissement. Supposez que la qualité est si mauvaise que vous puissiez conduire seulement 1.000 kilomètres jusqu'à ce qu'elle s'effondre. Vos coûts par kilomètre ont été de 1 euro.
Supposent maintenant que vous achetez une autre voiture pour 20.000 euros et vous pouvez conduire avec celui-ci 200.000 kilomètres. Votre investissement est 20 fois plus élevé, mais vos coûts par kilomètre sont 10 fois inférieurs : juste 10 cents.

La même chose est valable pour la Waterboxx® plant cocoon. L'investissement est de 10 à 20 euros par Waterboxx® plant cocoon, selon le nombre de boîtes que vous achetez. Si vous achetez de quantités basses vous payerez un prix plus élevé, si vous achetez de grandes quantités vous payerez un prix inférieur par Waterboxx® plant cocoon. La boîte peut être réutilisée pendant approximativement 10 ans, ainsi la dépréciation est de 1 à 2 euros par an. La Waterboxx® plant cocoon peut être utilisée pour planter des arbres multiples : le jeune arbre a seulement besoin de la boîte pendant la première année - jusqu'à ce que les racines soient assez profondes pour atteindre le capillaire. Après atteinte du capillaire, l'arbre peut survivre sans Waterboxx® plant cocoon. L'utilisateur retire ensuite la boîte, en général dans les 9 mois de la plantation, mais certainement d'ici un an. De cette façon vous pouvez planter approximativement 10 arbres avec une Waterboxx® plant cocoon. En supposant que vous plantez un arbre avec la boîte chaque année, le coût de la Waterboxx® plant cocoon est de 1 à 2 euros par arbre. Dans ce document nous prenons comme moyenne un coût par arbre par Waterboxx® plant cocoon de 1.50 euro.

Le taux de survie est un facteur critique

  1. Supposons que vous plantez sans Waterboxx® plant cocoon et dépensez seulement 4000 euros pour planter 3000 arbres. Il semble que les coûts sont de 1,33 euro par arbre. C'est le scénario A.
  2. Supposons aussi que vous plantez avec la Waterboxx® plant cocoon et qui a un coût de 8.500 euros pour planter 3000 arbres (le paragraphe ci-dessus explique pourquoi le coût de la Waterboxx® plant cocoon est de 1,50 euro, en plus de cela, vous ajoutez les autres coûts de plantation de 1,33 euro). Il semble que les coûts sont de 2,83 euros par arbre. Appelons cela scénario B.

La réalité, cependant, est légèrement différente. Le taux de survie des arbres a également un impact sur vos coûts par arbre.

Supposons que dans le scénario A votre taux de survie est de 30% et dans le scénario B, il est de 90%. Ces chiffres sont basés sur les plus grandes plantations expérimentales jamais faites avec la technologie Groasis: le projet Life+ Green Deserts. Ils sont organisés par l'Université de Valladolid en Espagne et financés par la Communauté européenne. Pour plus d'information consulter le lien, cliquez ici.

Les conséquences sont:

  1. 4.000 Euros/(3.000 arbres * survie de 30%) = 4,44 euros par arbre survécu.
  2. 8.500 Euros/(3.000 arbres * survie de 90%) = 3,15 euros par arbre survécu

Le taux de survie des arbres que vous plantez a un impact significatif sur les coûts réels par arbre survivant. La technologie Groasis semble être plus chère à première vue, mais se révèle être 29% moins chère en utilisation, causée par le taux de survie élevé qu'il garantit.

Le coût de replantation, visualisée d'une manière différente
Le prix de revient d'un arbre (et la durée de plantation dans le cadre de la durée totale du projet) est fortement influencé par le coût de la replantation de ces arbres qui n'ont pas survécu. Le tableau ci-dessous montre l'effet de replantation des coûts dans le scénario A, avec un taux de survie de 30%. Si vous avez l'espace pour planter 3000 arbres et le taux moyen de survie est de 30%, alors il vous faudra 7 ans avant que vous ayez la même quantité d'arbres vivants par rapport à la plantation avec une méthode qui vous donne un taux de survie de 90%. Au total vous devez planter 9.000 arbres afin d'obtenir 2.700 arbres qui survivent.

Le prix de revient de plantation d'un arbre dans le scénario A était de 1,33 euro. Ainsi vous dépensez 9000 arbres X 1,33 = 12.000 euros pour obtenir 2.700 arbres qui survivent.

L'effet du faible taux de survie est que votre prix de revient de plantation augmente à 12.000/2.700 = 4,44 euros par arbre survivant. 

Grâce à la décharge de l'eau efficace du Groasis Waterboxx pour l'arbre, le taux de survie de 30% dans le scénario A peut être augmenté jusqu'à 90% ou plus.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les dommages causés par la non-survie et la vitesse de croissance réduite

La photo ci-dessous montre une plantation du projet subventionné par l'UE «Life+ The Green Deserts» à San Mateo-Saragosse en Espagne. Les rangées gauches et droites se composent d'arbres qui ont été plantés avec la Waterboxx® plant cocoon. La rangée du milieu a été plantée sans aide. La photo montre non seulement le taux de survie plus faible des arbres qui ont été plantés sans Waterboxx® plant cocoon, mais elle montre aussi que ces arbres sont environ 75% plus petits.

Cela signifie que l'utilisation d'une technologie de plantation qui ne vous donne pas de résultats fiables peut non seulement conduire à des taux de survie inférieurs (= les coûts élevés de replantation), mais aussi aux revenus manqués (bois, cultures, crédits de carbone et ainsi de suite) après plusieurs années.Revenus manqués provoqués par la non-survie

Si un arbre ne survit pas, il ne produira également pas une récolte plus tard dans le projet (sauf s'il est replanté, mais alors il vous donnera des revenus plus tard). Nous utilisons à nouveau l'exemple des 3000 arbres dans le scénario A. Supposez que chaque arbre donne une récolte de 25 kg pour l'année 5, 50 kg pour l'année 6, 75 kg par année 7 et 100 kg pour l'année 8, et supposons que chaque kilo de récolte peut être vendu pour 0,50 euro, puis les revenus manqués (contre le scénario B: la plantation avec la Waterboxx® plant cocoon et le taux de survie de 90%) sont de 157.354 euros sur un projet de 8 ans. En utilisant une méthode de plantation inférieure causent à peu près 60 euros moins de revenus par arbre survivant, causé par un taux de survie plus faible. Les revenus manqués causés par la non-survie démontrent qu'elle est bien plus importante que les coûts de plantation.

Le tabel montre différents scénarios en plusieurs années avec les taux de survie des plantes qui sont plantés avec et sans le Groasis Waterboxx

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les revenus manqués causés par une vitesse de croissance plus lente

La même discussion est valide pour une vitesse de croissance basse. Si vos arbres poussent 50% plus lent, alors vos récoltes seront 50% plus petites. La différence de revenus est éloquente.

Les coûts élevés fixes et variables continuent

Les coûts de maintenance tout en poissant sont un facteur important. Le taux de non-survie et la vitesse de croissance plus lente provoquent des effets négatifs importants sur le prix de revient du produit fabriqué. Quoique le taux de survie puisse être 30%, vous avez toujours des coûts d'entretien pour 100% du projet. Vous devez encore enlever les mauvaises herbes, pulvériser les fongicides, herbicides, insecticides, payer vos frais d'organisation, et cetera. Plusieurs de ces coûts ne diminuent pas si vous avez un taux de survie de 30% ou 90%. Si vous avez un taux de survie de 30%, vos coûts fixes par plante triplent.

Projets de restauration de l'écosystème

Certaines personnes affirment que pour des projets de restauration de l'écosystème, les chiffres sont différents par rapport à la plantation d'arbres productifs. À première vue, cela semble vrai, mais une étude attentive révèle un résultat différent.

Afin de résoudre le problème de faible taux de survie, les forestiers plantent environ 1200 arbres par hectare. Avec un taux de survie de 30%, cela signifie que nous avons 360 arbres survivants par hectare. Si nous voulons avoir 360 arbres survivants, mais pouvons planter avec la technologie Groasis, nous devons seulement planter 200 Waterboxx® plant cocoons avec deux arbres par boîte - Nous plantons donc un total de 400 arbres plutôt que 1200 arbres. Avec un taux de survie de 90% nous aurons alors également 360 arbres survivants.

Tabel avec deux scénarios de projets de restauration de l'écosystème avec le Groasis Waterboxx

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La restauration de l'écosystème avec la technologie Groasis sera en général environ 29% moins chère en raison du taux élevé de survie.

Les coûts sociaux - utilisation de l'eau

Ce paragraphe ne sert qu'à vous faire réfléchir davantage sur les aspects sociaux de l'agroforesterie et l'utilisation de l'eau. L'utilisation d'irrigation goutte à goutte est très inefficace. En moyenne, les producteurs utilisent environ 15 litres (4 gallons) d'eau par jour et par plante. Ce n'est pas utilisé toute l'année, mais surtout pendant la saison chaude. En général, nous pouvons dire que cette eau est ajoutée pendant environ 100 jours par an. Cela signifie que l'irrigation goutte à goutte utilise en moyenne 1500 litres d'eau par arbre et par an, éternellement. La technologie Groasis utilise la première année 60 litres par arbre. Dès la deuxième année et ainsi de suite il utilise 0 litre - parce que les racines de l'arbre ont fort grandi et profondément et l'arbre est devenu autosuffisant. Si un pays a suffisamment d'eau, il pourrait envisager d'utiliser l'irrigation goutte à goutte pour l'agroforesterie. Si elle n'a pas suffisamment d'eau, ou si les niveaux d'eau souterrains baissent, on peut se poser la question de savoir s'il est intelligent, ou éthique, d'utiliser l'irrigation par goutte-à-goutte si l'efficacité de l'utilisation de l'eau est si faible par rapport à l'utilisation de la technologie Groasis. Quant à l'utilisation de l'irrigation goutte à goutte dans les villes, Groasis pense que la réponse à cette question est claire: il n'est pas intelligent ni éthique d'utiliser l'eau souterraine rare à des fins d'embellissement alors qu'en même temps, il y a une alternative - la technologie Groasis - qui n'utilise pas d'eau.

Conclusion

La conclusion de ce document est claire: le coût de plantation, soit fait sans ou avec l'aide d'une technologie, n'est pas vraiment important. Les coûts réels de plantation d'arbres sont causés par le taux de survie et les revenus manqués. Une méthode de plantation comme la technologie Groasis qui se traduit par un taux de survie élevé et des produits à croissance rapide, est loin «meilleur marché» qu'une méthode de plantation risquée où la survie dépend de la présence d'un printemps pluvieux ou un été plus frais que la normale.