Semaine Célébration de Pâques - Blog Mousquetaire Vert

Semaine Célébration de Pâques

En cette semaine de Pâques, nous commémorons quelqu'un qui était prêt à mourir pour ses principes. Certaines personnes le considèrent comme le Fils de Dieu, d'autres le considèrent comme un prophète, et pour d'autres encore c'est surtout une source d'inspiration. Mais pourquoi est-il si inspirant ? Selon moi cela vient du fait que son message de charité était si précieux et l'est encore toujours, et sa volonté de mourir pour cela mérite un grand respect.

Est-ce que le récit de Jésus est révolu, ou est-ce encore pertinent ? Penchons-nous sur l'un des «sujets chauds» d'aujourd'hui : le forage du gaz de schiste par les producteurs de gaz et de pétrole. Ils le font, même s'ils sont bien conscients des effets désastreux de la technologie nécessaire, en utilisant d'énormes quantités d'eau fraiche et de produits chimiques nocifs. Ils sont prêts, à partir d'un objectif à court terme - à savoir de faire du profit -, de causer des dommages irréparables aux couches d'eau souterraine, où nos enfants et petits-enfants y subiront dans l'avenir pour leur vie et pour produire leur nourriture. Il est clair que les autorités nationales jouent le rôle de Pilate. Chaque enfant peut comprendre que le forage du gaz de schiste est un développement particulièrement mauvais, néanmoins la plupart des gouvernements donnent l'autorisation aux producteurs de gaz et de pétrole à investir dans cette forme destructrice d'énergie, au lieu d'investir dans des énergies renouvelables. L'histoire de Pâques de Jésus de Nazareth est donc plus qu'une histoire de 2000 ans : elle exprime à la fois une expérience que nous vivons actuellement.

Nous observons en tant que spectateurs comment nos gouvernements Pilate, pleinement consciencieux que nos réserves d'eau fraiche seront à jamais contaminées et détruit, se lavent leurs mains dans l'innocence. La question que nous devons nous poser est la suivante : peut-on se permettre de réagir de la même manière que les personnes d'il y a 2000 ans, qui n'ont rien fait pour empêcher l'assassinat de Jésus ? Sommes-nous prêts à accepter que, si nous ne faisons rien, nos ressources en eau fraiche soient détruites à jamais à l'échelle mondiale, et nous laver les mains avec la dernière eau fraîche qui reste, aveuglée par ce qui se passe ? Ou nous réagissons et nous nous opposons, au nom de nos enfants et petits-enfants, afin qu'ils puissent disposer d'eau fraiche à l'avenir ? Si vous voulez vous opposer, diffusez donc cette devise parmi vos amis : «Ne les laissez pas faire, pas de schiste»

EIA carte du monde de gaz de schiste

Pieter Hoff,
Le Mousquetaire Vert